Archives - Édition 2015
Accueil (2018) Programme
du 23 mai
Programme
du 24 mai
Mo
& the Reapers
Mike Greene &
Youssef Remadna
Lenny Lafargue Mr.
Bo Weavil
Nico Duportal
& his Rhythm Dudes
Scène
ouverte
Rensei-
gnements
Partenaires Contact

Haut de page
Mo & the Reapers







Carrefour du blues en Sumène Artense
Mo & the Reapers
Carrefour du blues en Sumène Artense
Le 23 mai 2015 - Week-end de la Pentecôte
Vieux routier du blues clermontois, Mo and the Reapers est un groupe essentiellement dédié à la musique qui se jouait dans les bars du South Side de Chicago au cours des années Cinquante et Soixante. Tout en respectant les formes plus actuelles du blues, Mo and the Reapers se consacrent essentiellement à l'interprétation des grands classiques du genre, qu'ils complètent de quelques compositions originales.
Considérant que le blues fait partie des musiques traditionnelles, ils restent délibérément fidèles à l'esprit et à la lettre des grands anciens : Muddy Waters, Howlin Wolf, Jimmy Reed, Sonny Boy Williamson, Little Walter et consorts.
Mené par Mo Aljaz, chanteur harmoniciste, le groupe s'appuie sur une section rythmique composée de Michel Alzouniès au piano, d'Éric Courier à la basse et d'Henri Paul à la batterie. Au gré des circonstances, le guitariste peut-être Vivien Verdier, David Claveau, Stan Noubar Pacha (guitariste de Benoit Blue Boy) ou Pascal Fouquet. Aussi bien excellents solistes que solides accompagnateurs, ils savent parfaitement comment doit fonctionner une véritable rythmique de blues.
Mo and the Reapers ont écumé les scènes françaises, remportant à chaque fois un franc succès pour l'enthousiasme qu'ils apportent à défendre cette musique en fin de compte mal connue et trop souvent défigurée. Ils ont également régulièrement eu l'occasion de se frotter aux grands du blues comme Junior Wells, ou Memphis Slim. Ils ont joué jusque à Clarksdale, la ville natale de Robert Johnson et John Lee Hooker ou à La Fayette...
Leur répertoire va des classiques de Chicago aux morceaux plus jump de T Bone Walker sans oublier le blues de la Nouvelle Orleans. Leurs compositions originales, tout à fait dans l'esprit des grands créateurs, expriment leur fidélité aux musiques du Sud des États-Unis. Ayant particulièrement bien assimilé l'esprit et la lettre des grands Maîtres, Mo and the Reapers ont acquis le droit de proposer leur interprétation personnelle du blues sans pour autant le trahir.
Carrefour du blues en Sumène Artense
Les musiciens
Mo Aljaz (chant, harmonica)
Vivien Verdier ou David Claveau (guitare)
Michel Alzouniès, alias Automatic Slim (piano)
Éric Courier (basse)
Henri Paul Vidal (batterie)
Parcours
Mo and the Reapers est fondé en 1995. Au cours du temps, la formation auvergnate connait différents changements de musiciens. Elle change même un temps de nom (Bo and the Reapers) en 2003 du fait du départ de Mo parti fonder Mo Better Blues qui reprendra l'appellation initiale avec les Reapers. Mo and the Reapers ont écumé presque tous les clubs de blues. Ils ont aussi régulièrement assuré les premières parties de grands bluesmen en tournée, ne manquant jamais de jammer avec eux. Ils ont ainsi pu jouer avec Eddie Clearwater, Willie Kent, Junior Wells, John Primer, Son Seals, Louisiana Red, Memphis Slim, Phil Guy, Zora Young, etc.
Ils ont joué au Sunflower Cafe de Clarksdale, la ville natale de Robert Johnson et John Lee Hooker, référence dont ils sont très fiers... Ils ont aussi fait exploser le Swamp Water Cafe de La Fayette un certain soir de mai 1999...
On pouvait les apprécier en première partie du Chicago Blues Festival à Clermont au début de cette année... C'était déjà le cas en 1999.
Ils ont quatre albums à leur actif : « Blues On Highway 89 » (1996), « Live At The Chicago Blues Festival » (1999), « Hot'n'Spicy » (2000) et « Jammin' The Blues » (2003).
Ils en parlent
Mo & the Reapers
« On a pu assister à une belle prestation du pianiste qui a bravé seul la salle avec le titre "Automatic boogie". (...) Mo à l'harmonica n'a pas manqué de rendre hommage à Little Walter et à assurer quelques morceaux au chant avec brio. (...) Ce fut une chaude soirée, avec tous les ingrédients qui font la couleur du groupe.  » Jean Bakrim (Bleu, Blanc Blues, 2001)
Mo & the Reapers - Les vidéos




Écouter Mo & the Reapers

Mo & the Reapers sur Internet
myspace.com/moandthereapers/videos

Carrefour du blues en Sumène Artense 2014