Archives - Édition 2016
Accueil (2018) Programme
du 14 mai
Programme
du 15 mai
Dik Banovich Jeff Toto Blues Awek Thomas Ford Bad Mules Scène
ouverte
Rensei-
gnements
Partenaires Contact

Haut de page
Awek







Carrefour du blues en Sumène Artense
Awek
Carrefour du blues en Sumène Artense
Saignes, le samedi 14 mai 2016 - Week-end de la Pentecôte
Awek fêtait l'an passé ses vingt ans. Vingt années sur les routes, à travers le monde, à user l'asphalte pour écumer les clubs et les festivals, à fouler les scènes petites ou grandes, sans jamais faillir ni défaillir. Vingt ans, neuf albums et plus de mille six cents concerts alliés à leur talent ont fait des toulousains l'un des groupes incontournables du blues français, l'un des plus réputés. Awek a vingt ans mais n'a jamais cessé d'évoluer, gardant sa sincérité et sa simplicité originelle, gardant son âme.
Carrefour du blues en Sumène Artense
Les musiciens
Bernard Sellam (guitare et chant)
Stéphane Bertolino (harmonica)
Joel Ferron (basse)
Olivier Trebel (batterie)
Parcours
Bernard Sellam, Olivier Trebel et Joël Ferron se rencontrent au début des années quatre-vingt-dix et forment Awek, qui donne son premier concert le 29 octobre 1994. Le nom du groupe est une expression toulousaine d'origine occitane signifiant « À fond ».
Après quelques années passées à se forger un style et une cassette (« C'est chaud », 1995), ils enregistrent un premier CD en 1997 : « Back To The Same Place ». « Chess Sessions », l'année suivante, est un album plus ambitieux qui s'appuie cette fois sur des compositions originales.
La presse commence à s'intéresser à eux en 2001 avec la sortie de « Barber Shop », qui marque un tournant pour le groupe, qui trouve un son et un style même si celui-ci évolue encore, les toulousains s'éloignant du blues rock des premières années avec « Messin' With The Blues » (2003) et s'enrichissant d'un harmoniciste en 2004. La présence de Stéphane Bertolino, que l'on peut entendre à partir de leur live « Just Pick Up The Pieces », leur permet de s'orienter vers un blues plus traditionnel.
2004, c'est aussi les premiers grands festivals : Salaise, Bagnols sur Cèze, etc. L'année suivante, ils sont au festival de Jazz de Montréal.
Les musiciens d'Awek réalisent un de leurs vieux rêves en 2007 en allant enregistrer « Burnin' Wire On South Lamar » à Austin, Texas avec des pointures locales comme Mark Kazanoff et Nick Connely. Si le groupe demeure ancré dans le Chicago blues, il s'ouvre cependant désormais au West Coast blues.
Ils retournent outre-Atlantique l'année suivante, désignés pour représenter la France à l'International Blues Challenge de Memphis où ils parviennent en finale. On les y retrouve trois ans plus tard, année où Stéphane Bertolino remporte le prix du meilleur harmoniciste !
Awek reçoit en 2008 le prix Cognac Blues Passions ce qui leur permet d'ouvrir pour BB King l'année suivante. La même année les voit aussi tourner au Québec et aux États-Unis. Ils sont en Inde en 2010.
« It's Rollin' » en 2010 est de nouveau mis en boîte à Austin. Fred Kaplan, Derek O'Brien et Mark Kazanoff sont les prestigieux invités d'un album particulièrement marqué par le West Coast blues. Deux ans plus tard, c'est en Californie qu'ils partent enregistrer « Rich & Famous » sous la houlette de Mark Hummel et avec la complicité de pointures comme Little Charlie ou Kid Andersen.
Awek est au festival de jazz de Vienne en 2012 avant d'aller jouer au Maroc où ils retournent l'année suivante.
Awek fête ses 20 ans en 2014 et sort un nouvel opus en 2015 titré « 9 ».
Ils en parlent
« Le groupe de Toulouse nous offre, avec simplicité, un blues/rock d'une très grande qualité. La technique est irréprochable, ça swing comme rarement. Chaque musicien est au diapason des autres, la base rythmique est en béton armé, ce qui permet aux deux virtuoses (...) d'exprimer tout leur talent. Ils en ont. C'est une véritable ovation qui surgit entre chaque morceau... » Lucas Depaul-Michau Backstage (19 septembre 2014)

Awek
Photo Denis Chobelet
« Tout en maîtrise depuis vingt ans, les occitans perpètrent leur coup du show parfait. (...) Bernard Sellam au chant et à la guitare, Joël Ferron à la basse, Olivier Trebel à la batterie et Stéphane Bertolino à harmonica forment un vrai groupe et ça se sent ! Leur cohésion fait leur force. L'âme de leur blues fait la différence avec celle du spleen des mercenaires, aussi talentueux soient-ils. » Gringos L'Oreille Bleue (29 novembre 2013)

« D'entrée de jeu on voit bien qu'ils ont faim de scène et d'échange avec le public. Le groupe (...) va nous faire passer une excellente soirée. (...) Stéphane et Bernard en véritables virtuoses de leurs instruments nous donnent la jigg. (...) Et que dire quand ils nous jouent leur blues bien crasseux, ça vous hérisse le poil tout droit comme un I. (...) On ne se lassera jamais de les voir sur scène. ». Bruno Migliano Zicazic.com (17 septembre 2008)

« C'est une formation emmenée par un Bernard Selam des grands soirs qui va venir mettre le feu à une salle qui réagit à l'unisson à un blues chaud et communicatif comme ces hommes du Sud savent si bien nous le proposer. (...) Une guitare précise, une voix attachante, un harmonica qui grimpe sur chaque crise, il n'en faut pas beaucoup plus pour que nos amis toulousains parviennent à recueillir immédiatement l'adhésion d'un public qui ne peut qu'être émerveillé (...) un groupe qui ne retient pas ses coups et qui se donne sans compter un public de connaisseurs visiblement enchanté d'assister une soirée d'une qualité irréprochable ». Fred Delforge Zicazic.com (16 février 2008)

Awek - Les vidéos



Écouter Awek

Awek sur Internet
www.awekblues.com
Carrefour du blues en Sumène Artense